Légumes,  Viandes

Mijoté de poulet aux légumes (au mijot’cook)

mijoté de poulet aux légumes
Grâce au site Rueducommerce.com, j’ai eu la chance dernièrement de recevoir le dernier appareil de cuisson de Seb, à savoir le mijoteur électrique, mijot’cook. Un petit bijou qui fera plus d’un adepte vous pouvez me croire!

Avant toute chose, je tiens à préciser que j’ai une totale liberté de parole pour vous dire ce que j’en pense vraiment (c’est
d’ailleurs le cas pour chacun des ustensiles ou produits dont je vous parle sur ce blog, on est bien d’accord!)… ben oui Monsieur Seb ne me pose pas un couteau sous la gorge pendant que j’écris ces lignes!

D’ailleurs, avant de vous en parler, je voulais le tester à plusieurs reprises, pour me faire une vraie idée. Et comme je suis une aventurière (ouais enfin…) j’ai commencé par une recette… qui n’était pas dans le bouquin (une vraie déglingo je vous dis!)! Oui parce que je dois vous préciser que le mijot’cook est livré avec un livre (pas genre 3 pages hein! non non 63 s’il vous plaît), bourré de bonnes recettes et de photos alléchantes.

mijot'cook4

Voilà la bête en question! Jolie machine n’est-ce pas?

mijot'cook

Un coloris unique pour le mijot’cook, l’inox brossé, qui lui donne un côté très classe!

mijot'cook2

A l’intérieur une très belle cuve en céramique noire, d’une capacité de 5,7 l (de quoi mitonner un petit plat pour 6 personnes).

mijot'cook5

Amovible, elle est passe facilement de la table au lave-vaisselle (mais je ne l’ai pas fait). Elle se nettoie vraiment
facilement.

mijot'cook3

Le couvercle en verre est lui aussi amovible et passe au lave-vaisselle. Mais honnêtement un simple coup d’éponge suffit. Il n’y a pas de projection (la cuisson se fait à basse température), et très peu de condensation.

mijot'cook6

Et le peu de condensation s’écoule à l’ouverture du couvercle, dans un petit réceptacle situé à l’arrière du mijot’cook. Le plan de travail reste impeccable.

mijot'cook1

Le programmateur rétroéclairé peut se régler de 2 à 20h selon le mode choisi. Au choix, deux températures de cuisson: 90°C (en mode low) ou 120° (en mode high) . Vraiment très simple d’utilisation.

mijot'cook7

Sur le devant du mijot’cook, un témoin s’allume lors de l’ouverture du couvercle: la fonction boost se met alors en marche pour assurer une montée en chaleur et compenser la chaleur perdue. Un signal sonore vous rappelle même à l’ordre si vous oubliez de refermer le couvercle!

En fin de cuisson, le mijot’cook passe en mode warm pour maintenir votre plat au chaud (à 70°).

Je dois reconnaître que je ne cuisine que très rarement des plats mijotés: d’abord parce que ce sont souvent des plats familiaux, prévus pour de grandes tablées et nous ne sommes que 2 (et demi!) à la maison. Et puis c’est vrai que quand je reçois, je ne pense pas forcément à ces petits plats pourtant tellement pratiques car préparés la veille et bien meilleurs réchauffés.

Par ailleurs, je suis un peu réticente quant à l’idée de laisser une cocotte sur le gaz pendant des heures… Mais avec le mijot’cook, je sens que tout ça va changer! En plus pas besoin d’être une cuisinière chevronnée pour maîtriser la bête! Il suffit de mettre tous les ingrédients dans la cuve, de placer celle-ci dans la base et de programmer la cuisson. Un jeu d’enfant!

Mais place à la recette!

Pour 4-5 personnes:

  • 1 petit poulet fermier
  • 1 oignon émincé
  • 1 carotte en rondelles
  • 1 poivron rouge en lamelles
  • 200 g de courgettes (surgelées) en rondelles
  • 400 g de pulpe de tomates (en boîte)
  • 1 kg de pommes de terre pelées et taillées en gros quartiers
  • 1 gousse d’ail écrasée
  • 2 feuilles de laurier
  • 2 brins de thym
  • 25 cl d’eau
  • sel, poivre

Avec le mijot’cook, il n’est pas nécessaire de faire dorer les aliments avant de lancer la cuisson. Personnellement, je l’ai fait
quand même pour dégraisser un peu la peau du poulet.

Placer tous les aliments dans la cuve et poser la cuve dans la base.

Programmer 3 h en mode high (120°).

Et voilà!

Bien sûr, vous pouvez réaliser cette recette plus traditionnellement à la cocotte mais dans ce cas, surveiller la cuisson et ajuster la quantité de liquide.

mijoté de poulet aux légumes1
La viande et les légumes sont ultra fondants sans pour autant se défaire. C’est un vrai délice! Je suis vraiment conquise par
l’appareil. J’ai depuis refait dedans un boeuf bourguignon à tomber, dont je vous reparle bientôt.

Et les points négatifs me direz-vous? et bien je dois avouer que j’ai dû les chercher! Je dirais donc qu’il est dommage que la
minuterie ne puisse pas redémarrer à moins de 2h (en mode high et 4 h en mode low), s’il faut rajouter seulement une demie-heure de cuisson, ce n’est pas possible. 

Par ailleurs le fil n’est pas rétractable et ne peut donc pas se ranger à l’intérieur de l’appareil lorsque celui-ci fonctionne
pas.

Il n’est pas impossible que je découvre de nouvelles petites choses (positives ou négatives) au fil de l’utilisation du mijot’cook. Je ne manquerai pas venir les rajouter ici.

0 0 votes
Évaluer l'article
S’abonner
Notification pour
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

1 Commentaire
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
trackback
il y a 7 mois

[…] pour moi!)… que j’ai laissée cuire tranquillement 4 heures dans mon mijot’cook (mon mijoteur électrique que je vous présentais ici). J’ai adapté la recette du livre fourni avec le mijot’cook, et le résultat nous a […]

1
0
N'hésitez pas à laisser un commentaire!x
0 Partages
Partagez
Enregistrer